Historique


Vitrail de la Salle Marie-Stéphane de École de musique Vincent-d'Indy

Riche d’une vive tradition d’excellence, l’École de musique Vincent-d’Indy occupe une place privilégiée parmi les établissements d’enseignement de la musique au pays. Ses origines remontent à 1920, époque où sœur Marie-Stéphane (Hélène Côté) dirigeait un programme d’études musicales dans toutes les maisons d’enseignement de la congrégation des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. Douze ans plus tard, en 1932, elle met sur pied l’École supérieure de musique d’Outremont, affiliée à la faculté des arts de l’Université de Montréal. C’est en 1951 que l’institution prend officiellement le nom de Vincent-d’Indy pour commémorer le centenaire de cet éminent musicien et pédagogue français.

Les décennies des années 60 et 70 sont caractérisées par une intense activité à l’École de musique Vincent-d’Indy qui, de son nouvel édifice sur la montagne, surplombe désormais la ville de Montréal. Par la suite, une nouvelle politique du ministère de l’Éducation transforme les méthodes pédagogiques et le système d’enseignement. Les écoles supérieures de musique perdent peu à peu leur caractère privilégié et l’École de musique Vincent-d’Indy doit abandonner le programme universitaire d’enseignement de la musique.

Forte de sa prestigieuse réputation, l’École de musique Vincent-d’Indy se tourne alors vers l’avenir et continue de proposer des programmes qui assurent une formation musicale de haute renommée. En 1978, l’École devient un établissement reconnu pour offrir un cours collégial préuniversitaire dans l’enseignement de la musique. Constamment soucieuse de se renouveler, l’École a mis en place depuis 2013 un volet jazz s’adressant aux étudiants du collégial. Un profil Musique-études au secondaire et un programme Musique-études au primaire ont également été développés en partenariat avec le Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie et l'école Saint-Joseph.

De plus, l’École de musique Vincent-d’Indy s'investit dans la formation musicale des jeunes et des adultes de tous âges grâce à une vaste gamme de cours ouverts à tous les niveaux d’apprentissage. Elle continue de diriger et d’animer un réseau d’environ 400 professeurs affiliés répartis partout à travers la province et même au-delà des frontières du Québec.